Davantage encore à l’issue de la crise sanitaire que nous venons de traverser, nous sommes placés face à l’urgence de réaliser une transition écologique vraiment efficace. Celle-ci concerne avant tout la couverture de nos besoins fondamentaux, qui ont été mis en évidence avec une grande acuité. Dans ce sens, la démarche novatrice Les Sentiers des savoirs – pour un monde en émergence s’inscrit dans une attitude de profond respect envers la Terre et toutes les formes du vivant qu’elle abrite.


Elle se base d’une part sur le constat que beaucoup de lieux, d’initiatives et de structures existent déjà, animés par la recherche d’un nouveau rapport entre l’homme et la nature. De très nombreuses solutions sont déjà là, plus ou moins proches de nous, mais souvent isolées et trop peu connues. D’autres, innovantes, aspirent à voir le jour, mais manquent de bras pour se réaliser.


D’autre part, de nombreuses personnes, jeunes et parfois déjà plus avancées dans leur parcours personnel, rêvent de s’investir dans un projet de vie qui fait sens, de se réorienter radicalement ou simplement de faire une expérience nouvelle et enrichissante. Il s’agit alors de trouver les personnes et les lieux détenteurs de savoir-faire qui ont fait leur preuve — des lieux de transmission.

Le troisième constat est simple, mais fondamental : l’être humain est fait pour marcher, beaucoup moins pour être assis. Une expérience totale du monde et une vraie connaissance de soi sont indissociables de cette forme de mouvement, qui ne coûte rien, qui n’a aucun prix.


L’association Les Sentiers des savoirs veut ainsi offrir à chacun·e une structure permettant d’apporter une contribution active et tangible à la transition écologique en cours.

Ernst Zürcher